23 juillet 2019 17:00 - Appel Diffamatoire à Ma Mairie.

Dans l'après-midi, vers 17h00, ça continue. Michel "Eparcyl" Laloue, cette fois, diffuse en boucle (dix, douze fois) un enregistrement audio monté et en différé, dans lequel une femme (sans nom, sans identité) qu'il présente comme la femme du maire de mon village (!), donne mon adresse...

Cette femme déclare "qu'ils ont des problèmes avec moi", on ne sait pas qui elle est ni de qui elle parle, "Eparcyl" déclare à cette femme que je "menace le maire", que je "l'insulte", que j'ai "présenté un couteau" dans une vidéo, que "je crie la nuit en sortant", que "je menace le maire de mort", que j'ai "menacé des chevaux de mort"... Qu'il y a des pétitions contre moi, qu'il a appelé le "bureau de tabac", "les bleds alentours". Laloue donne des noms de gens qu'il aurait appelés mais pas d'audio ("Madeleine Nadeau" : "il voulait tuer mes chevaux"), le boulanger ("il doit être enfermé").

Cette femme va jusqu'à donner mon adresse à une personne qu'elle ne connaît pas, sans savoir que la personne à qui elle parle est un homme au casier judiciaire long comme deux bras, dont 25 inculpations. Vous avez la preuve de la folie non seulement de ce mec mais également des gens qui se laissent prendre à cette folie en violant la loi.

A la fin de la vidéo, "Eparcyl" Laloue enquille sur ses autres cibles : les flics pour Keneff, les "PD" pour un autre, les sites de sexe pour Amoreva, etc.

16:30.

"Eparcyl" Laloue de nouveau en direct pour une douzième vidéo de la journée.

L'homme qui peut engloutir 215 km à scooter et faire des vidéos dans le noir en même temps... A encore des choses à vous dire.

23 juillet 2019 - Activité Accrue sur Périscope.

Michel "Eparcyl" Laloue continue... A 15:57, déjà 11 vidéos disponibles sur son compte "@Plusfortquetoi84", 11 pour une seule journée.

Je suis aujourd'hui sa cible principale, en tout cas dans les titres. Il déclare qu'il a contacté la "femme du maire" de mon village, que celle-ci "pense que je suis un grand malade", que je fais "peur à tout le monde dans mon village" et qu'il y a "une pétition contre moi", que "je sors la nuit en hurlant", que je crois qu'il n'y a "pas d'oxygène dans l'air", que "trois personnes s'occupent de mon cas", dont "le Préfet et le Maire", que je vais "bientôt être interné en HP", mais que "ce n'est pas pas pour tout de suite", et que "cette fois ce sera pour des mois ou des années", prétend vouloir "appeler les pompiers en se faisant passer pour moi et en leur disant que je vais me suicider"... J'ai cessé de regarder à un moment car au-delà du fond, son agitation digne d'un électron perdu sans son proton est usante et surtout soporifique.

Depuis quelques heures, "Eparcyl" Laloue, également surnommé "Michou" par les gens qui regardent ses vidéos avec affliction ou en riant, diffuse sans image, uniquement du son.
Le fait est qu'aujourd'hui, il prétend se trouver à Saint-Affrique (Aveyron) - il habite Avignon, Vaucluse - pour on ne sait quelle nouvelle misson extraordinaire ou criminelle, toujours transporté par son fidèle... scooter. Pendant la vidéo où il en parle, une internaute fait sonner son téléphone fixe en direct ... Et le téléphone fixe (dans le Vaucluse), sonne dans la vidéo pendant qu'il prétend être dans l'Aveyron. Un grand moment burlesque (terme qu'il emploie sans en connaître le sens), pour lequel je remercie cette jeune fille. La meilleure façon de lui répondre n'est-elle pas de le laisser se vautrer lui-même dans son propre ridicule ?

Ci-dessous, sélection du programme "Eparcyl" Laloue du 23 juillet 2019.

Au bout de sept années à me mettre à nu pour tenter de montrer ma bonne foi, au bout de sept ans à autoriser tous les commentaires publics, tous les débats, sur Facebook, Twitter, Périscope, sur ma page Facebook Résistance Anti-Système (anciennement Résistance Rue de Chantilly), sur mon blog Médiapart, j'ai vu la limite du procédé.

Forcé par la bête immonde de la cyber-populace moderne, la même qui allait admirer en famille les pouilleux se faire pendre en place de grève pour avoir volé un morceau de pain, j'ai lâché l'affaire : j'ai tout bloqué : comptes personnels Facebook et Twitter cadenassés en privé, page résistance Anti-Système dé-publiée, compte Périscope dé-publié, commentaires bloqués sur Youtube. Je ne peux plus laisser les porcs manipuler mes appels au secours contre moi. Pendant ce temps, "spokdogs" continue sûrement de guetter mes apparitions sur internet.

Toutes les menaces, diffamations, insultes, humiliations en ligne contre moi, malgré mes plaintes au Procureur, Doyen des juges (avec versement de consignations astronomiques), commissariat et signalements, sont toujours en ligne. Et Michel "Eparcyl" Laloue continue de menacer de mort à longueur de journée sur Périscope - sans être inquiété.

Après blocage de son compte "@Dansleculdesbougnoules", il crée jour après jour et après chaque blocage, de nouveaux comptes sur lesquels il donne inlassablement libre cours à sa folie destructrice.

Ces derniers jours, et à la date du 22 juillet 2019, voici les comptes Périscope bloqués et remplacés par d'autres immédiatement (liste non exhaustive) :
@gigolo33
@Franceauxfrançais
@EPARCYLforEVER
@jesuisplusfortquetoi84

Merci aux gens qui continuent de veiller. Merci à ceux qui m'informent.

Bon courage et bravo à ceux qui agissent sur d'autres plans.

Ce gars se présente comme un personne m'ayant "signalé" à Périscope en octobre 2018 (apparemment sur une prise de six Xanax en un quart d'heure en live sur Périscope, si j'en crois ce qu'il me dit - je n'ai jamais pris six Xanax en un quart d'heure ni même une journée).

Histoire également de papoter sur ses délires, notons qu'il ne précise pas non plus le dosage (0,25 mg ou 0,5 mg), ce qui est insensé et que même six Xanax en un quart d'heure, à ma connaissance, même si ce n'est pas une dose classique de prescription et qu'il ne faut pas recommander de le faire, n'a jamais tué personne.

Le con-con me signale donc pour quelque chose qui n'existe pas (je ne faisais que prendre mon traitement et pas me suicider) et il n'a, encore et toujours, aucune preuve, pendant que moi j'en tapisse mes sites. Et le con-con continue, malgré ma demande de décliner son identité, de vomir ses conne-conneries.

Tous ces gens qui viennent lâcher des paragraphes entiers sur ta vie, reviennent à la charge à coup d'arguments superfétatoires, proférer des mensonges et des fantasmes à longueur de journée, ces gens qui sur des mois et des mois, suivent ta vie, en connaissent tous les détails, lisent tous tes statuts, écoutent tout ce que tu dis... Sont les premiers à se targuer "d'avoir une vie" et comme je l'ai effectivement dit sur Périscope, s'auto-proclamer chefs de milice "nazie" et faire de leurs signalements calomnieux un passe-temps quotidien - toujours sous anonymat - même à 2h du matin.
Ce sont les mêmes qui me proposent d'aller voir un psy...

Qu'est-ce qui poussent ces rats à faire une fixation sur telle ou telle personne ? C'est le monde des réseaux sociaux, Périscope étant en ma connaissance une caricature parmi les caricatures.

19 juillet 2019 - Diffamation YouTube.

Sur ma chaîne Youtube "VigliTV", dans les commentaires relatifs à la vidéo mise en ligne concernant Laloue et ses menaces, un internaute, anonyme comme toujours, se nommant "spokdogs", vient faire un roman, me reprochant tous les crimes de la terre, qui pourraient justifier que Michel Laloue s'en prenne à moi ou révéler que je sois aussi dingue que lui. Un troll de Laloue ?

Il prétend que j'aurais pris "six Xanax en quinze minutes" en direct sur Périscope (ce qui justifierait le fait qu'il m'a signalé)... tout en affirmant que le Xanax est un antidépresseur (c'est un anxiolitique, ça n'a rien à voir, et prendre 6 antidépresseurs en quinze minutes (si c'était le cas), n'a rien à voir avec prendre six anxiolitiques.

Pour information, un anxiolitique vise à calmer un état d'anxiété, de stress, et qui est actif en quelques minutes ; un antidépresseur est une molécule agissant entre autres sur la sérotonine et les synapses et il se prend sur la durée, de manière régulière, afin de stabiliser un état de dépression.

Le même con m'affuble de cinquante chats, s'interroge sur le fait que je n'ai pas porté plainte contre le maire de mon village pour enfermement abusif (sur ça et sur toutes ses remarques j'ai déjà apporté mille explications...), et encore une longue panoplie de délires variés.

18 juillet 2019 - Compte suspendu.

Le compte "@Dansleculdesbougnoules" avec lequel Michel Laloue s'exprime sur nombre de ses retransmissions, vient d'être bloqué par Périscope. Et remplacé immédiatement par un autre, selon les informations qui m'ont été transmises.

17 juillet 2019

Que disent les vidéos de Laloue ?

J'ai commencé à visionner les tonnes de Mo de vidéos fournies par des internautes, dans lesquelles Michel "Eparcyl" Laloue, gueule, ricane, éructe, répète, menace, promet, imprime, bouffe des MacDo, re-répète, interpelle les gens et les enfants dans les rues d'Avignon, ou bien parle très fort à la boulangère comme s'il était sur scène (et donc en ligne sur Périscope en direct au même moment), en récitant une tirade publicitaire à la gloire de sa boulangère et de ses miches.

Plusieurs choses ressortent de sa manière de s'exprimer, dans ce que j'ai vu.

1. Il est absolument sûr de lui et n'émet jamais le moindre doute, reconnaît rarement des regrets sur ce qu'il a dit ou fait, n'admet aucun tort ou erreur.

2. La moitié de ses tirades sont constituées de promesses et menaces constantes pour aller voir un tel ou une telle à l'autre bout de la France, avec "une hache", "un harpon", "un trident"...

3. Ses cibles privilégiées sont régulièrement "les noirs" et "les Arabes", les homosexuels.

4. Sur une vidéo que je diffuse sur Périscope et qu'il rediffuse, hilare, à ses abonnés, il répète pendant des minutes et des minutes : "regardez-le ce con, il va s'énerver...", il le répète encore, et il est en fait le seul à s'exciter, pendant que je parle de ses agissements : il diffuse ma vidéo en attendant de pouvoir s'en servir contre moi grâce à mes propos, quand je ne fais que dire à mes spectateurs : "Je m'en fous d'Eparcyl, ne m'en parlez pas, qu'il ne m'emmerde pas".

De fait, celui-ci persiste à couvrir ma voix constamment, d'un rire démesuré et bruyant, tellement il ne peut rien tirer de ce que je dis. Plus il répète que je vais m'énerver, plus je reste calme, et plus il rit fort et couvre mes paroles. Au bout du compte, il n'a apporté aucun argument ni révélé quoi que ce soit. Ses seules paroles sont "connard", "il va s'énerver" et les décibels produits par son rire caricatural.

5. Il ne semble avoir aucune limite.

6. Il fait clairement sentir sa colère en permanence contre un nombre incalculables d'internautes (Fantomas, Amoreva, Bonobo, Keneff, 1decent, "des Arabes", "des noirs", des flics...) mais jamais... sa peur.

C'est précisément son absence de peur qui devrait faire peur... Aux gens chargés de maintenir l'ordre public. Un homme qui n'a peur de rien... Moi ça me semble très symptomatique.

Ici, deux articles du site www.cettesemaine.info au sujet des condamnations de Michel Laloue, reprenant ceux des quotidiens La Provence et le Dauphiné Libéré (2016).

Cette page est mise à jour et alimentée en temps réel avec les preuves que la police refuse de regarder.

Pour toute demande de contact, vous pouvez m'envoyer un message privé sur @jeromevigliano (Twitter).

Le but, renvoyer Michel Laloue au seul endroit possible pour lui : en taule.

Et pour faire condamner les policers et gendarmes se rendant complices de Michel Laloue.

14 et 15 juillet 2019.

Michel "Eparcyl" Laloue s'en prend à moi comme depuis quelques jours. Quel rapport entre lui et moi ? Aucun à la base, mis à part le fait que Périscope est une espèce de ring sauvage où la majeure partie des diffuseurs sont là pour faire des "battles" ("batailles" en français) - ces diffuseurs étant bien souvent des gens au casier judiciaire chargé en matière pénale (harceleurs, pédophiles présumés, violents, assassins au moins en menaces). Ces criminels constituant la majeure partie des "stars" de Périscope, portées aux nues par des armées de trolls ("cyber-emmerdeurs") en pamoison devant leur monarque, malfaisants et hyper-actifs. Ces monarques ne s'en prenant aux gens en souffrance que pour une seule raison : pas parce qu'ils les connaissent mais parce qu'ils tombent sur leur vidéo dans un fil de diffusion ou suite à "alerte" de la part d'un troll, dont c'est une des fonctions, et qu'ils ont besoin de chair fraîche. C'est tout.

J'apprends naïvement cette réalité aux alentours du 12 juillet par des habitués, au bout de plusieurs mois à me faire harceler par les mêmes trois chiens-stars enragés qui tournent en boucle.
Laloue - donc - appelle en live sur Périscope le 14 juillet dans l'après-midi le maire de mon village et lui laisse un message sur répondeur pour dire que je ferais "une crise aigüe de bouffée délirante et qu'il fallait vite m'enfermer", appelle l'hôpital psychiatrique de Châteauroux en sortant le même vomi, appelle les pompiers pour leur dire que "j'ai crevé l'oeil de mon chat et qu'il est mort hier soir", et autres fictions sorties de son esprit malade.

Voyant qu'il a franchi le rubicond, j'appelle la gendarmerie du coin puis je m'y rends. J'explique la situation et montre les captures d'écran de menaces de mort de Laloue (menaces contre moi et d'autres).

"Mais fermez votre compte Périscope, c'est plein de tarés, il vous laissera tranquille !", qu'ils me disent.
Moi : "OK je ferme mon compte Périscope ce soir, mais vous verrez, demain, il recommencera" (les gendarmes restent dubitatifs...).
Le soir-même comme promis, je ferme mon compte Périscope et verrouille tous mes profils sur réseaux sociaux.

Et le lendemain, c'est reparti ! Dans une vidéo où il menace tout le monde, Laloue Eparcyl part d'un coup sur le chapitre Vigliano (moi), avec son ton rigolard trop sûr de lui : aux questions énamourées de ses fidèles demeurés, il répond : "Oui Vigliano a été interné en HP (hôpital psychiatrique) hier, il s'est énervé contre les flics, ils lui ont donné RV ce matin, il est en HP..." et encore plein d'autres choses passionnantes (dois-je vraiment préciser que rien de tout ça n'est arrivé..?), il enquille sur des délires obsessionnels sur ma cagnotte Leetchi et mes chats en racontant tout et n'importe quoi, et sa petite cour de tordus anonymes y va de ses petites blagues (et "Tu l'as bien fini, mdr", et "si ça se trouve il s'est suicidé !"...).

Auparavant et dans la journée, celui qui a fait 24 mois de prison ferme pour avoir prétendu mensongèrement avoir enlevé Estelle Mouzin (9 ans) en 2003... Se balade dans les rues d'Avignon en interpellant tout le monde... Et en interpellant beaucoup... d'enfants...

Et ajoute à un moment : "Bonobo (un internaute), je vais le prendre à bout portant...".

Vidéo de Laloue ci-dessous (15 juillet 2019).

Ci-dessous exemple de message que Michel Laloue envoie aux internautes qui ont le malheur de se défendre (9 juillet 2019 Facebook).

A l'heure où j'écris ces lignes, Michel "Eparcyl" Laloue continue de s'en prendre à plusieurs périscopeurs, dont moi, "Fantomas", Amoreva, Keneff, et encore d'autres dont les noms m'arrivent régulièrement. Une action de groupe en justice est envisagée, suite à conseil (!!) de la gendarmerie. Un dossier fourni est déjà constitué, un avocat a l'affaire en main dans le cas d'un internaute.
Tous les gens prévenus de ses méfaits par de nombreux internautes restent sourds et muets...
Périscope laisse ses vidéos criminelles en ligne.

Ci-dessous vidéo (une parmi des milliers, dont beaucoup effacées après diffusion) de Michel Laloue sur Périscope : ce qu'il appelle "La tournée des grands ducs", un road trip à la hache.

Ci-dessous 4 minutes d'une émission de télévision dans laquelle l'affaire Laloue / Mouzin est racontée, par Karl Zéro, Jean-Pierre Bloch (ex-directeur de la police judiciaire de Versailles et co-présentateur de Non Elucidé sur France TV), Edouard Da Costa, journaliste France 3).

Situation En 2019.

Michel Laloue sévit sur le réseau social Périscope avec le pseudo Eparcyl et avec plusieurs profils différents. Périscope est un réseau social de vidéos en live public émises ou regardées par des internautes.

Depuis des années, Eparcyl Laloue s'adonne à des menaces de mort à la hache, au harpon, appels malveillants, diffamation, harcèlement, humiliations, manipulations d'informations, injures racistes, antisétimites, anti-musulmans, dégradation de matériel de la police et du tribunal.

Il est plus connu pour être l'individu qui dans le cadre de l'affaire Estelle Mouzin, 9 ans à l'époque, disparue en 2003 et jamais retrouvée, a appelé la police pour déclarer qu'il était le ravisseur et qu'il allait la libérer. C'était faux, il a écopé de trois ans de prison dont deux fermes qu'il a effectués à la prison de Lyon-Corbas, et d'une obligation de soins psychiatriques. L'expert l'a déclaré "dangereux sur le plan criminologique".

L'avignonnais a 25 inculpations au compteur, dont une pour tentative d'agression sur Keneff, un internaute, qu'il est allé chercher à la hache avant d'être interpellé par la police.

Après toute cette folie, Michel Laloue Eparcyl continue en toute quiétude avec la complicité criminelle de Périscope de s'adonner aux mêmes délits et crimes pour lesquels il a été incarcéré et pour lesquels il se trouve encore en période probatoire - malgré les tonnes de signalement adressés à Périscope (help@pscp.fr).

Certaines personnes se présentant à la police ou la gendarmerie (hier encore 14 juillet 2019) se voient opposer des refus de dépôt de plainte. Mme. Belloubet, Garde des Sceaux, et Monsieur Castaner, Ministre de l'Intérieur, ont été mis au courant régulièrement avec justificatifs des agissements de Michel Laloue. Aucune réaction à ce jour.

Cet homme est présenté comme dangereux, narcissique pervers et se trouve affublé d'une petite cour d'abonnés qui s'adonnent aux mêmes crimes et délits en l'encourageant et en l'aidant dans son harcèlement.

Ci-dessous, une vidéo d'Anonymous assez exhaustive et qui résume très bien, documents à l'appui, le parcours criminel de Michel Laloue.

Michel "Eparcyl" Laloue

Psychotique, Multicondamné, En Récidive Quotidienne

15 juillet 2022.

Après une interruption, je viens remettre ce site en ligne.

Les événements de 2019 ci-dessus racontés ont conduit à l'interpellation de Michel Laloue par la police d'Avignon, et son placement en garde à vue. Etant sous contrôle judicaire et en récidive, il a été présenté à un juge en comparution immédiate, puis incarcéré (mandat de dépôt) immédiatement. Le 20 septembre 2019, il a été jugé sur le fond pour les nouvelles atteintes à la loi dont il était coupable et a écopé de trois ans de prison dont deux ferme. Le tout avec obligation de soins et internement en UMD (Unité pour Malades Difficiles).

Il est sorti par anticipation (six mois) début janvier 2021 de la prison du Pontet (Vaucluse), malgré diagnostic "d'aménagements psychotiques de la personnalité" et malgré que les experts l'ont déclaré "dangereux sur le plan criminologique" en 2016 au moins et "susceptible de passer à l'acte" (menaces de mort) en 2019.

Dès sa sortie de prison et depuis 18 mois sans interruption, il récidive tous les jours sur les réseaux BigolIve et Tik Tok, notamment, sans aucune intervnetion de la police, de la gendarmerie ou du Procureur. Le 9 août 2021, il a parcouru 570 km à scooter (50 cm3), pour venir me menacer jusque chez moi, a procédé a un affichage diffamatoire me concernant dans toute la région pendant 24 heures, s'est fait prendre en flagrant délit par la mairesse de Gargilesse-Dampierre, qui a aussitôt demandé à la gendarmerie d'Eguzon (36) d'intervenir, ce qu'ils n'ont pas fait, en violation de l'article 54 du Code de procédure pénale). La gendarmerie l'a laissé faire ses coneries pendant 24 heures sans l'inquiéter.

J'ai demandé par écrit au gendarme Dano, qui connaît parfaitement le pedigree de ce cinglé, pourquoi il ne l'avait pas interpellé le 9 août sur demande du premier magistrat de la ville (maire), celui-ci ne m'a jamais répondu (voir mon mail en bas). Michel Laloue, danger public susceptible de tuer (experts-psychiatres) devrait être actuellement en prison depuis août 2021 et avoir été rejugé. Il est pourtant en liberté, en récividive sous contrôle judiciaire depuis 18 mois, et personne ne bouge.

Tout le monde est au courant :

- commissariat d'Avignon, qui m'a encore confirmé il y a une semaine qu'ils ne feraient rien, prochainement l'enregistrement de la conversation ici-même
- gendarmerie d'Eguzon, qui a pris ma plainte accompagnée de preuves mises sous scellés avec assentiment drect
- Procureur d'Avignon, qui a récceptionné ma plainte du 13 août 2021 en janvier 2022 et dont je n'ai aucune nouvelle.

Aucune réaction, aucune communication. Laloue s'en prend à plusieurs victimes sur Bigolive, régulièrement, par exemple "Amar23degrés", dont il appelle le patron pour le diffamer (les enregistrements sont publics et en ligne) ou un individu se déclarant SDF, notamment par appels malveillants, dénonciation calomnieuse, diffamation, swatting. Le SPIP d'Avignon (Service Pénitentiare d'Insertion et de Probation - 04 90 13 38 60) est alerté, il dit avoir transmis les alertes au Procureur d'avignon.

Personne ne bouge. Laloue m'a encore envoyé les gendarmes et les pompiers le 29 mars 2022, prétendant que j'allais me suicider. Ils ont défoncé ma porte en mon absence, sont repartis sans sécuriser les lieux, laissant tout grand-ouvert, lumières allumées. La gendarmerie sait qu'il s'agit de swatting, elle a l'identité de Miichel Laloue, puisqu'il a lui-même signé son acte, elle ne fait rien. Les pompiers savent qu'il s'agit de swatting, ils refusent de porter plainte. Ma porte est toujours défoncée, trou béant. L'assurance de mon propritaire a réfusé la prise en charge.

En octobre, j'ai du partir deux mois de chez moi et rester à la rue, pas par peur de Laloue mais par peur de la bêtise de la gendarmerie, qui continue à donner foi à Laloue, qui continue à ne pas vérifier l'identité de l'auteur de swatting, se rendant coupable de ses crimes, tout comme la police d'Avignon.

Stéphanie, l'abrutie de la mairie qui a donné mes coordonnées personnelles à Michel Laloue au téléphone, n'a toujours pas été inquiétée par la justice. Elle a pourtant devant témoins reconnu son délit, devant témoins reconnu qu'elle ne me pensait pas fou, et reconnu son comportement irresponsable. La mairesse est parfaitement au courant. Stéphanie est toujours en poste à la mairie de Gargilesse-Dampierre et celle de Badecon-le-Pin, malgré son irresponsabilité et sa dangerosité. Depuis trois ans. Le gendarme Dano (brigade d'Eguzon) a refusé ma plainte contre elle le jour où j'ai déposé plainte contre Laloue (13 août 2021).

Michel Laloue continue à mettre la vie de plusieurs personnes en danger sur BigoLive chaque jour avec à ce jour 20 comptes différents recensés. Il en crée régulièrement de nouveaux.



Mail au gendarme Dano le 23 septembre 2021.

Laloue Story
Viens !

1er. juillet 2022 - Nouvelle plainte contre Michel Laloue.

Un internaute, pseudonyme "TeckSoTalk" dépose une nouvelle plainte au commissariat près de chez lui, plainte qui vient s'ajouter à la montagne existante. Plainte toujours pour les mêmes motifs : appels malveillants, dénonciation calomnieuse, diffamation.

Et toujours pas de réaction du Procureur de la République du Vaucluse ni du commissariat d'Avignon. Michel "Eparcyl" Laloue continue de mettre la vie de plusieurs intenautes en danger, en toute impunité. PV ci-dessous.